Economie comme en philosophie

Download .pdf, .docx, .epub, .txt
Did you like this example?

Chapitre I: la théorie économique

I.1.La partie théorique:

C’est bien connu en économie comme en philosophie, tout remonte toujours à Aristote. Dans le cas du rapport entre les économistes et l’écologie, cette généalogie parait cependant encore plus forcée qu’à l’accoutumée. Pour deux raisons majeurs.

Don’t waste time! Our writers will create an original "Economie comme en philosophie" essay for you whith a 15% discount.

Create order

La question du rapport entre l’activité économique et les ressources naturelles s’est certes posée depuis l’émergence des premières sociétés agricoles voila environ douze mille ans. Mais elle ne peut s’envisager dans les mêmes termes avant et après la naissance de l’économie politiques, puis de la science économique, qui s’autonome progressivement à partit des travaux de l’école classique anglaise et surtout du premier âge néoclassique de la fin du XIXe siècle et du début du XXe. Une rupture fondamentale s’opère alors dans la conception des relations entre la sphère économique et son environnement.

La seconde raison est plus simple encore:la notion d’écologie elle-même n’a été forgé qu’a la fin du XIXe siècle. Il faudra donc logiquement attendre le XXe siècle pour que le dialogue s’engage entre ces deux disciplines qui partagent de nombreux objets: écologie et économie sont – elles étrangères, rivales ou jumelles?

La théorie économique n’a pourtant pas attendre la récente prise de conscience écologique pour se poser la question des relations complexe entre activité économique et ressources naturelles. Bien au contraire, les contraintes du monde physique ont servi de point de départ de l’émergence des problématiques économiques avec des physiocrates dont Turgot (1727-1781) et François Quesnay (1694-1774) furent au milieu du XVIIIe siècle les figures de proue. A leur yeux, seule la terre était en effet capable de donner plus qu’elle ne coute. C’est donc en fait à l’observation du rôle des terres agricoles dans le processus économique que l’on doit les premiers outils de l’analyse économique moderne.

La conscience de l’avarice de la nature et de ù l’état stationnaire» à la quelle elle tend à conduire a donc nourri l’économie politique dés l’origine. Par la suite, la ùdynamique grandiose» de l’école classique anglaise – avec en particulier Adam Smith(1723-1790), David Ricardo(1772-1823) – est restée fondée sur l’hypothèse de la domination de la nature sur l’homme. L’homme ne maitrise pas la nature: il profite de sa fertilité, mais en retour celle-ci lui impose son rythme d’exploitation et sa finitude. Elle ne lui promet comme horizon que l’état stationnaire. Selon les classiques, qui considèrent la productivité agricole comme une donné, la croissance n’est possible que tant que toutes les terres disponibles ne sont pas exploitées. Autrement dit, ce n’est pas l’épuisement des ressources qui conduit à la conclusion mélancolique – ou ùlugubre», pour employer l’expression célèbre de l’historien écossais Thomas Carlyle – des classique, mais la comparaison entre ce que peut offrir la terre et ce qu’ile faut aux hommes pour subsister.

Do you want to see the Full Version?

View full version

Having doubts about how to write your paper correctly?

Our editors will help you fix any mistakes and get an A+!

Get started
Leave your email and we will send a sample to you.
Thank you!

We will send an essay sample to you in 2 Hours. If you need help faster you can always use our custom writing service.

Get help with my paper
Sorry, but copying text is forbidden on this website. You can leave an email and we will send it to you.